Ce que fait l’Ontario

Pour empêcher cette espèce envahissante non recherchée d’arriver dans la province, l’Ontario a réglementé le silure d’Europe comme étant une espèce interdite en vertu de la Loi sur les espèces envahissantes. Pour obtenir de plus amples renseignements sur la Loi sur les espèces envahissantes et ses règlements, veuillez consulter le site www.ontario.ca/fr/page/les-especes-envahissantes-en-Ontario.

Renseignements généraux

Même si l’on n’a pas signalé la présence du silure d’Europe au Canada ou aux États-Unis, on estime que, s’il était introduit, il deviendrait une espèce établie et prendrait les espèces indigènes pour proie ou rivaliserait avec elles pour la nourriture et l’habitat. Cette espèce est l’une des plus grandes espèces de poissons d’eau douce au monde, et a été surnommée « monstre de l’Èbre », « mangeur d’hommes européen » et « poisson-chat mangeur d’hommes ». Les individus se reposent dans les trous profonds, la végétation dense, les débris ligneux, les racines des arbres, les roches ou les rochers, ainsi que les caves des rives et les ouvrages creux submergés. Le silure d’Europe montre de fortes préférences d’habitat, même dans les régions envahies, et peut manifester un comportement territorial dans une zone préférée.

Aire de répartition

Le silure d’Europe est originaire d’Eurasie, notamment des eaux des bassins versants de la mer du Nord, de la mer Baltique, de la mer Caspienne, de la mer d’Aral et de la mer Égée, une région qui s’étend sur l’Europe centrale et orientale de l’Allemagne et de la Pologne à l’Asie de l’Ouest et à l’Asie centrale. L’aire de répartition naturelle de cette espèce s’étend aussi loin au nord que le sud de la Suède et aussi loin au sud que la Grève, la Turquie et l’Iran. L’espèce a été introduite dans la majeure partie de l’Europe et y a établi des populations, ce qui s’explique largement par le fait qu’il s’agit d’un poisson de sport prisé. Elle a extrêmement bien réussi à étendre son aire de répartition vers le sud et vers l’ouest dans le bassin hydrographique de la Méditerranée, et a colonisé tous les bassins hydrographiques de la France, ainsi que la vallée du Po en Italie. On a également signalé la présence relevée de l’espèce dans des régions telles que la Tunisie, l’Algérie, le Brésil et la Chine. Le silure d’Europe est généralement un poisson benthique, ce qui signifie qu’on le trouve le plus communément près du fond d’un plan d’eau. On le trouve dans un grand éventail de types d’habitats, notamment les fleuves, les lacs, les bras abandonnés, les plaintes inondables, les canaux d’irrigation, les étangs et même l’eau saumâtre des régions côtières. À l’intérieur de ces types de plans d’eau, il préfère les zones troubles et envahies par les herbes des eaux dormantes ou lentes.

Répercussions du silure d’Europe

Le silure d’Europe manifeste bon nombre des caractéristiques d’une espèce envahissante prospère : il peut s’adapter à divers types d’habitats et à des climats différents, et consomme un vaste éventail d’aliments. Même si cette espèce arrive à maturité tard et ne fraie qu’une fois par année, les femelles produisent une énorme quantité d’œufs (de 8 000 à 700 000 œufs par poisson), et les mâles gardent les petits avec férocité, ce qui augmente le succès de reproduction de l’espèce. Voici les répercussions prédites du silure d’Europe sur la faune indigène :

  • Prédation sur les espèces indigènes de poissons, d’amphibiens, de mammifères et d’oiseaux, ce qui nuirait à la biodiversité
  • Concurrence avec les espèces de poisson indigènes pour la nourriture et l’habitat
  • Transmission potentielle de parasites et d’agents pathogènes, comme la virémie printanière de la carpe et le ranavirus « European sheatfish virus », aux populations de poissons indigènes
  • Risque potentiel du silure d’Europe pour l’être humain. Même si ces cas sont extrêmement rares, on a signalé que cette espèce s’est attaquée à l’être humain dans l’eau

Comment identifier le silure d’Europe

Le silure d’Europe est l’une des plus grandes espèces de poissons d’eau douce; ses individus atteignent souvent jusqu’à 300 cm (3 m) de longueur et pèsent jusqu’à 150 kg (même si, habituellement, le silure d’Europe mesure entre 1,3 et 1,6 m de longueur et pèse entre 15 et 20 kg (entre 33 et 44 lb). Comme bien d’autres espèces de poissons-chats, le silure d’Europe se caractérise par :

  • Un long corps sans écaille recouvert de mucus et une queue latérale aplatie
  • Une tête triangulaire qui représente environ 20 % de la longueur de son corps
  • Un museau rond et plat dont les narines sont très espacées
  • Une grande bouche garnie de très petites dents pointues qui s’ouvre très grand, et de petits yeux
  • Deux grands barbillons de chaque côté de la bouche sur la mâchoire supérieure, et quatre barbillons plus courts qui sortent de la mâchoire inférieure
  • Une paire de nageoires puissantes juste derrière la tête, composées d’une épine et de 18 rayons mous au plus
  • Une grande nageoire anale (inférieure) qui représente près de 60 % de la longueur totale du poisson
  • La nageoire caudale est généralement petite et arrondie
  • Une coloration généralement vert foncé à noire le long du dos, qui vire au jaune crème marbré ou tacheté sur les flancs, et un ventre gris-blanc
    • L’albinisme est rare, mais on sait qu’il se produit dans cette espèce de poisson-chat

Ce que vous pouvez faire

  • Apprenez à identifier le silure d’Europe et à prévenir l’introduction ou la propagation de cette espèce non recherchée.
  • Ne conservez jamais de silure d’Europe et n’en achetez jamais. Il est illégal d’avoir un silure d’Europe comme animal familier, de l’utiliser comme appât ou d’avoir un silure d’Europe vivant en votre possession.
  • Ne lâchez pas de poissons vivants dans les lacs ou les rivières de l’Ontario. Si vous attrapez accidentellement un silure d’Europe pendant que vous pêchez, vous devez le détruire. Ne le remettez pas à l’eau.
  • Si vous avez des informations au sujet de l’importation, de la distribution ou de la vente illégales de silure d’Europe, signalez-les immédiatement en appelant la ligne de signalement du MRNF au numéro sans frais 1-877-847-7667. Vous pouvez également appeler Échec au crime sous le couvert de l’anonymat en composant le numéro 1-800-222-8477.
  • Si vous trouvez un silure d’Europe ou d’autres espèces envahissantes dans la nature, veuillez appeler la Ligne d’assistance téléphonique sans frais sur les espèces envahissantes au numéro 1-800-563-7711, ou rendez-vous sur EDDMapS Ontario pour signaler une observation.

Galerie


Programme de sensibilisation aux espèces envahissantes de l’Ontario de la FCPO/du MRNFO. (2016). Silure d’Europe. Extrait du site : www.invadingspecies.com. Cette fiche d’information peut être reproduite à des fins non commerciales.

Photographie de l’en-tête de Dieter Florian (don de l’image de Dieter Florian)