Renseignements généraux

Le nerprun cathartique (également appelé nerprun commun ou nerprun purgatif) est un arbuste ou petit arbre originaire d’Eurasie. Il a été introduit en Amérique du Nord dans les années 1880 comme arbuste ornemental et a été largement planté comme vaine clôture ou coupe-vent dans les champs agricoles. Depuis lors, il s’est dispersé comme un feu dans tout le sud de l’Ontario et dans d’autres provinces. Le nerprun cathartique s’adapte bien à une grande diversité de sols et de conditions de luminosité, ce qui lui permet d’envahir des habitats très divers. On le trouve le plus souvent dans les terres boisées et en plein champ, où il forme des peuplements denses sous lesquels peu d’autres plantes peuvent pousser. Le nerprun peut se disperser sur de grandes étendues grâce aux oiseaux et aux animaux, qui mangent son fruit, transportent ses graines sur de longues distances et les déposent avec leurs déjections. Les peuplements de nerprun peuvent envahir les bords de chemin, les rives, les forêts matures, les champs agricoles et les corridors hydroélectriques.

Aire de répartition

À l’extérieur de son aire de répartition naturelle, on trouve le nerprun cathartique jusqu’en Saskatchewan à l’ouest et jusqu’en Nouvelle-Écosse à l’est. Il pousse également dans le nord-est et le centre-nord des États-Unis.

Répercussions du nerprun cathartique

  • Le nerprun s’adapte bien à divers habitats et forme des halliers denses qui empiètent sur les plantes indigènes et leur font de l’ombre. Il peut modifier la teneur du sol en azote afin de créer de meilleures conditions pour sa propre croissance et de décourager celle des espèces indigènes.
  • Il produit de grandes quantités de graines qui germent rapidement et préviennent la croissance naturelle des arbres et des arbustes indigènes.
  • L’arbuste peut être l’hôte de la rouille de l’avoine, un champignon qui provoque une rouille brune et couronnée et nuit au rendement et à la qualité de l’avoine.
  • Le puceron du soja, un insecte qui cause des dégâts aux cultures de soja, peut utiliser le nerprun comme plante hôte pour passer l’hiver. Comme le nerprun cathartique peut nuire aux cultures agricoles, il est inscrit en tant que mauvaise herbe nuisible en vertu de la Loi sur la destruction des mauvaises herbes de l’Ontario.

Comment identifier le nerprun cathartique

  • Le nerprun est généralement le premier arbuste à développer des feuilles au printemps et le dernier à les perdre à la fin de l’automne.
  • Il atteint souvent 2 ou 3 m de hauteur. Il peut faire parfois jusqu’à 6 m et son tronc peut faire 25 cm de diamètre.
  • Ses feuilles lisses vert foncé sont finement dentelées, mesurent entre 2,5 et 6 cm de longueur et sont disposées en paires opposées le long de la tige.
  • La plupart des branches de plus d’un an se terminent par une courte épine pointue.
  • Les fleurs sont formées de deux à six petits pétales jaunâtres à verts.
  • Le nerprun cathartique produit des grappes de fruits noirs ressemblant à des baies à la fin de l’été et à l’automne.

Le nerprun cathartique ressemble à une autre espèce envahissante, le nerprun bourdaine ou aulne noir (Frangula alnus), et à un arbuste indigène bien plus petit, le nerprun à feuilles d’aulne (Rhamnus alnifolia). Consultez le tableau ci-dessous pour reconnaître le nerprun cathartique, le nerprun bourdaine et le nerprun à feuilles d’aulne.

ENVAHISSANTES

Illustration du nerprun cathartique d’Andrea Kingsley
Nerprun cathartique (Rhamnus cathartica)
Details
  • Cette espèce pousse dans des zones sèches.
  • Elle mesure souvent 2 à 3 m de hauteur, et peut atteindre 6 m.
  • Ses petites branches se terminent par une épine pointue.
  • Ses feuilles aux bords finement dentelés sont généralement opposées.

ENVAHISSANTES

Illustration du nerprun bourdaine d’Andrea Kingsley
Nerprun bourdaine (Frangula alnus)
Details
  • Cette espèce pousse dans les zones humides.
  • Elle mesure souvent 2 à 3 m de hauteur, et peut atteindre 6 m.
  • Elle n’a pas d’épine pointue à l’extrémité des petites branches.
  • Ses feuilles luisantes aux bords lisses et ondulés sont alternes.

INDIGÈNES

Illustration du nerprun à feuilles d’aulne d’Andrea Kingsley
Nerprun à feuilles d’aulne (Rhamnus alnifolia)
Details
  • Cette espèce pousse dans des zones très humides.
  • Elle mesure jusqu’à 1 m de hauteur.
  • Elle n’a pas d’épine pointue à l’extrémité des petites branches.
  • Ses feuilles luisantes aux bords dentelés sont alternes.
  • Elle porte de petites excroissances (stipules) à la base des feuilles.

Ce que vous pouvez faire

  • Apprenez à identifier le nerprun cathartique, le nerprun bourdaine et les autres plantes envahissantes, et découvrez comment gérer ces espèces avec efficacité sur votre propriété. Le guide des pratiques exemplaires de gestion du nerprun cathartique envahissant (Best Management Practices for Invasive Common Buckthorn, en anglais seulement) décrit les pratiques de suppression les plus efficaces et les plus respectueuses de l’environnement pour cette espèce.
  • Éviter d’utiliser les plantes envahissantes dans les jardins et l’aménagement paysager.
  • Achetez des plantes indigènes ou non envahissantes auprès de jardineries de bonne réputation. Consultez Choisis-moi plutôt : De magnifiques plantes non envahissantes pour votre jardin.
  • Jetez les plantes envahissantes à la poubelle. Ne les mettez pas au compost et ne vous en débarrassez pas dans les zones naturelles. Les fleurs jetées peuvent produire des graines.
  • Pendant les randonnées, évitez de disperser les plantes envahissantes en restant sur les sentiers et en gardant les animaux familiers en laisse.
  • Si vous trouvez le nerprun cathartique ou d’autres espèces envahissantes dans la nature, veuillez appeler la Ligne d’assistance téléphonique sans frais sur les espèces envahissantes au numéro 1-800-563-7711, ou rendez-vous sur EDDMapS Ontario pour signaler une observation.

Galerie


Programme de sensibilisation aux espèces envahissantes de l’Ontario de la FCPO/du MRNFO. (2012). Nerprun cathartique. Extrait du site : www.invadingspecies.com. Cette fiche d’information peut être reproduite à des fins non commerciales.

Photographie de l’en-tête de la Credit Valley Conservation Authority