Renseignements généraux

Le myriophylle en épi est une plante aquatique envahissante originaire d’Europe, d’Asie et d’Afrique du Nord. Introduit en Amérique du Nord au XIXe siècle, il compte désormais parmi les plantes aquatiques envahissantes les plus largement répandues sur le continent. Il a peut-être été introduit par l’intermédiaire du commerce d’espèces destinées aux aquariums ou de l’eau de ballast des navires. Le myriophylle en épi préfère les eaux peu profondes de 1 à 3 m, mais peut s’enraciner dans des eaux allant jusqu’à 10 m de profondeur. Plante vivace à croissance rapide, il forme des tapis denses submergés qui font de l’ombre aux autres plantes aquatiques. Lorsque les grands peuplements commencent à mourir à l’automne, les plantes en décomposition peuvent réduire la teneur en oxygène de l’eau. La plante peut se croiser avec les myriophylles indigènes pour créer une forme plus vigoureuse de l’espèce envahissante. Comme de nouvelles plantes peuvent pousser à partir de parties de la plante minuscules, le myriophylle en épi se répand facilement lorsque les courants d’eau, les hélices de bateau, les remorques ou les engins de pêche transportent des fragments dans de nouveaux milieux.

Aire de répartition

Le myriophylle en épi a été découvert pour la première fois au Canada dans le lac Érié en 1961. Depuis lors, il s’est répandu dans tous les Grands Lacs, dans le fleuve Saint-Laurent, dans de nombreux plans d’eau du sud et du centre de l’Ontario, ainsi que dans la majeure partie des États-Unis. À l’extérieur de son aire de répartition naturelle, la plante s’est répandue sur tous les continents, à l’exception de l’Antarctique.

Répercussions du myriophylle en épi

  • La plante réduit la biodiversité en faisant une concurrence féroce aux plantes indigènes.
  • La réduction de la teneur de l’eau en oxygène causée par la décomposition des plantes peut tuer les poissons.
  • Les épais tapis de myriophylle en épi peuvent gêner les activités récréatives comme la natation, la navigation de plaisance et la pêche.
  • Les peuplements denses peuvent créer des eaux stagnantes, qui représentent un habitat idéal pour les moustiques.

Comment identifier le myriophylle en épi

  • Il s’agit d’une plante vivace qui pousse sous la surface de l’eau.
  • Ses feuilles vertes en forme de plume encerclent la tige par groupes de 4 ou 5.
  • Les feuilles sont composées d’au moins 12 segments filiformes.
  • De petites fleurs rougeâtres poussent sur des épis de 5 à 20 cm de longueur qui sortent de l’eau.
  • La plante fleurit fin juillet et début août.

Le myriophylle en épi ressemble à deux autres plantes aquatiques. Le myriophylle de Sibérie indigène (Myriophyllum sibiricum) produit des feuilles composées de 11 segments au plus. Le myriophylle brésilien envahissant (Myriophyllum aquaticum) n’a pas été découvert dans la nature en Ontario, mais se rencontre fréquemment dans le commerce d’espèces destinées aux aquariums. Il produit des feuilles qui sortent de l’eau, alors que seul l’épi floral terminal du myriophylle en épi émerge de l’eau.

Ce que vous pouvez faire

  • Apprenez à identifier le myriophylle en épi et à prévenir la propagation accidentelle de cette plante par l’intermédiaire de votre embarcation ou de votre matériel de pêche.
  • Évitez les zones infestées et ralentissez si vous vous déplacez à proximité d’infestations de myriophylle en épi. Votre hélice peut détacher des fragments et les disperser dans de nouveaux milieux. De nouvelles plantes peuvent pousser à partir de petits morceaux de la plante.
  • Inspectez votre bateau, votre remorque et votre équipement après chaque utilisation. Éliminez toutes les plantes, tous les animaux et toute la boue avant de passer à un autre plan d’eau.
  • Évitez de planter le myriophylle en épi dans votre aquarium ou votre jardin d’eau. Les amateurs d’aquariums et de jardin d’eau devraient utiliser des plantes indigènes ou non envahissantes seulement et sont encouragés à demander des plantes non envahissantes aux détaillants.
  • Ne jetez jamais les plantes ou les animaux familiers d’aquarium dont vous ne voulez plus dans la nature. Retournez les plantes dont vous ne voulez plus à une jardinerie ou faites-en don à une animalerie, ou jetez-les à la poubelle. Ne les mettez pas au compost et ne vous en débarrassez pas dans les zones naturelles. Les plantes jetées peuvent produire des graines susceptibles de germer.
  • Si vous trouvez du myriophylle en épi ou d’autres espèces envahissantes dans la nature, veuillez appeler la Ligne d’assistance téléphonique sans frais sur les espèces envahissantes au numéro 1-800-563-7711, ou rendez-vous sur le site Web EDDMapS Ontario pour signaler une observation.

Galerie


Programme de sensibilisation aux espèces envahissantes de l’Ontario de la FCPO/du MRNFO. (2012). Myriophylle en épi. Extrait du site : www.invadingspecies.com. Cette fiche d’information peut être reproduite à des fins non commerciales.

Photographie de l’en-tête d’Alison Fox, Université de la Floride, Bugwood.org