Renseignements généraux

Le longicorne asiatique est un organisme nuisible envahissant des forêts sans ennemi naturel en Amérique du Nord, qui attaque presque tous les feuillus, les érables indigènes étant son hôte de prédilection. Il a été introduit en Amérique du Nord dans les années 1990 par l’intermédiaire de palettes d’expédition en bois non traité. Les adultes déposent leurs œufs dans les feuillus, et les larves percent des tunels dans le tissu vivant de l’arbre, arrêtant la circulation de l’eau et des nutriments, ce qui tue l’arbre. Quelques observations de longicorne asiatique ont été signalées en Ontario, et il est important de rester à l’affût de cette espèce envahissante dangereuse. On peut facilement confondre le longicorne asiatique avec plusieurs coléoptères indigènes non nuisibles; examinez donc bien comment identifier ce coléoptère décrit ci-dessous.

Aire de répartition

Le longicorne asiatique est originaire de la Chine et de la Corée, où il est considéré comme un organisme nuisible important qui provoque la mort de l’orme, de l’érable, du peuplier et des saules. Depuis son arrivée aux États-Unis, la présence de populations a été confirmée dans l’État de New York, dans l’Illinois, dans le New Jersey et en Ohio. Au Canada, la présence du longicorne asiatique a été confirmée dans une zone industrielle de la région de Toronto en septembre 2003. Entre septembre et novembre 2003, les arbres qui forment l’hôte réceptif du longicorne asiatique ont été supprimés de la zone, afin d’éliminer l’habitat possible de cet organisme nuisible. On n’a découvert la présence du longicorne asiatique nulle part en Ontario entre 2007 et 2012, ce qui indique que la détection précoce et l’intervention rapide étaient efficaces.  En décembre 2013, on a détecté à nouveau la présence du longicorne asiatique près de l’aéroport international Lester B. Pearson. L’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) a établi une zone réglementée à Mississauga et à Toronto dans le cadre de ses plans d’élimination de l’organisme nuisible. L’Agence coopère avec d’autres autorités, notamment la Ville de Mississauga, la Ville de Toronto et la Ville de Brampton, ainsi que le ministère des Richesses naturelles et des Forêts de l’Ontario et Ressources naturelles Canada, afin de déterminer les prochaines étapes. La zone réglementée comprend la région bordée au nord par l’avenue Finch, à l’est par la route Martin Grove, au sud par l’autoroute 401 et à l’est par le chemin Dixie, et forme une superficie d’environ 20 km2. À la suite de la réglementation de cette zone, la circulation du matériel de pépinière, des arbres, des rondins, du bois d’œuvre, du bois, des copeaux de bois et des copeaux d’écorce de certains arbres à feuilles caduques reconnus comme étant l’hôte du longicorne asiatique ainsi que du bois de chauffage de toutes les espèces fait désormais l’objet de restrictions. À moins d’être autorisée par un certificat de circulation délivré par l’ACIA,la sortie de ces articles de la zone réglementée est interdite. Ces restrictions sont nécessaires pour prévenir la propagation du longicorne asiatique. Le déplacement de bois de chauffage ou d’autres produits du bois faisant l’objet de restrictions, même sur quelques kilomètres, est une façon courante pour les insectes envahissants et les maladies de se propager.

Répercussions du longicorne asiatique

  • Les insecticides ne protègent pas les arbres, qui doivent être abattus et brûlés ou réduits en copeaux.
  • Cet organisme nuisible se transporte aisément dans le bois de chauffage, les arbres vivants ou le bois d’œuvre non traité.
  • Le déclin potentiel des feuillus pourrait avoir des conséquences majeures pour la faune et la biodiversité de l’Ontario, ce qui aurait un effet négatif sur les futures générations.

Comment identifier le longicorne asiatique

  • Les adultes mesurent entre 2 et 4 cm (¾ à 1½ po) de longueur.
  • Ils sont noir brillant et portent des taches blanches irrégulières bien visibles.
  • Ses jambes sont d’un bleu-blanc distinctif.
  • Ses longues antennes annelées noir et blanc mesurent une à deux fois la longueur de son corps.
  • Les adultes laissent un trou de sortie rond de 1 cm de diamètre environ (légèrement plus petit qu’une pièce de 10 cents) dans les arbres.

Ce que vous pouvez faire

  • Apprenez à identifier le longicorne asiatique et à reconnaître les arbres infestés, ainsi que les arbres hôtes qu’il cible.
  • Ne transportez pas de bois de chauffage ou d’autre matériau en bois potentiellement infestés sur de longues distances. Pour le bois de chauffage, souvenez-vous de le brûler là où vous l’achetez!
  • Si vous voyez un longicorne asiatique ou des signes d’infestation, appelez le ministère des Richesses naturelles et des Forêts de l’Ontario au numéro 1-800-667-1940 ou l’Agence canadienne d’inspection des aliments au numéro 1-800-442-2342.
  • Signalez les observations à la Ligne d’assistance téléphonique sans frais sur les espèces envahissantes au numéro 1-800-563-7711, ou rendez-vous sur EDDMapS Ontario pour signaler une observation.

Galerie


Programme de sensibilisation aux espèces envahissantes de l’Ontario de la FCPO/du MRNFO. (2012). Longicorne asiatique. Extrait du site : www.invadingspecies.com. Cette fiche d’information peut être reproduite à des fins non commerciales.

Photographie de l’en-tête de David Copplestone, MRNF