Renseignements généraux

Le kudzu est une plante grimpante pérenne originaire de l’Asie de l’Est qui a récemment été découverte à Leamington, en Ontario. La plante a été amenée en Amérique du Nord pour la première fois en 1876 pour effectuer l’aménagement paysager d’un jardin à l’occasion de l’Exposition centenaire des États-Unis à Philadelphie, en Pennsylvanie. On a par la suite encouragé son utilisation comme fourrage pour le bétail, moyen de lutte contre l’érosion et plante ornementale; de ce fait, elle a été largement plantée dans le sud-est des États-Unis. Le kudzu peut pousser incroyablement vite, jusqu’à 30 cm par jour et jusqu’à 30 m par saison dans le sud-est des États-Unis. Ses racines pivotantes massives peuvent peser plus de 45 kg, et chaque collet peut porter jusqu’à 30 plantes grimpantes. Il s’établit très rapidement et se propage comme une traînée de poudre dans les espaces découverts, à l’orée des forêts et dans les champs agricoles. Le kudzu étend son aire de répartition vers le nord en direction de l’Ontario.

Aire de répartition

À l’extérieur de son aire de répartition naturelle, le kudzu a été largement introduit à l’est des États-Unis, et on le trouve de New York à la Floride et jusqu’au Texas à l’ouest. Les infestations les plus étendues ont été découvertes dans le sud des États-Unis, notamment au Mississippi, en Alabama et en Géorgie, ce qui a valu au kudzu le sobriquet de « plante grimpante qui a mangé le sud ». En 2009, un écologiste local a découvert la seule population connue de kudzu au Canada sur un versant près de Leamington, en Ontario, sur la rive nord du lac Érié.

Répercussions du kudzu

La nature vigoureuse du kudzu et sa capacité de pousser dans des conditions très diverses peuvent endommager toute une gamme de plantes, d’écosystèmes et d’ouvrages.

  • La plante grimpante à croissance rapide peut tuer les arbres ou les arbustes en coupant l’alimentation en nutriments, en faisant plier un arbre ou un arbuste sous son poids jusqu’à ce qu’il casse, ou en projetant une ombre épaisse.
  • Le kudzu réduit la biodiversité végétale en éliminant la végétation concurrente, y compris les espèces indigènes.
  • La plante grimpante peut être l’hôte de la rouille asiatique du soja, un champignon qui infecte les graines de soja et les autres membres des papilionacées.
  • Sa croissance rapide lui permet de recouvrir les arbres, les clôtures, les maisons et les panneaux de signalisation routière. Une forte croissance du kudzu sur les poteaux hydroélectriques a causé des pannes d’électricité.

Comment identifier le kudzu

  • Les feuilles sont alternées sur la tige et sont composées de trois larges folioles par feuille, qui mesurent chacun entre 7 et 25 cm de longueur.
  • Les jeunes tiges sont jaune-vert. Les tiges matures peuvent atteindre 10 cm de diamètre et sont brun foncé et ligneuses; leur écorce présente des taches blanches.
  • Les fleurs sont violettes, poussent en longues grappes pendantes et sont très odorantes.
  • Les graines poussent en grappes de gousses brunes aplaties qui mesurent entre 5 et 9 cm de longueur.

Le kudzu ressemble à l’amphicarpe bractéolée (Amphicarpea bracteata), une espèce indigène qui n’atteint que 1,5 m de hauteur et dont les fleurs sont violet pâle ou blanches. On peut également prendre le kudzu pour la vigne des rivages (Vitis riparia), une espèce indigène capable de grimper aux arbres, mais dont l’écorce est déchiquetée et les feuilles grossièrement dentelées ne comportent pas de folioles.

Ce que vous pouvez faire

  • Apprenez à identifier le kudzu et d’autres plantes envahissantes.
  • Éviter d’utiliser les plantes envahissantes dans les jardins et l’aménagement paysager.
  • Achetez des plantes indigènes ou non envahissantes auprès de jardineries de bonne réputation. Les plantes indigènes procurent un habitat et une source de nourriture à la faune indigène. Consultez Choisis-moi plutôt : De magnifiques plantes non envahissantes pour votre jardin.
  • Jetez les plantes envahissantes à la poubelle. Ne les mettez pas au compost et ne vous en débarrassez pas dans les zones naturelles. Les fleurs jetées peuvent produire des graines.
  • Pendant les randonnées, évitez de disperser les plantes envahissantes en restant sur les sentiers et en gardant les animaux familiers en laisse.
  • Si vous trouvez du kudzu ou d’autres espèces envahissantes dans la nature, veuillez appeler la Ligne d’assistance téléphonique sans frais sur les espèces envahissantes au numéro 1-800-563-7711, ou rendez-vous sur EDDMapS Ontario pour signaler une observation.

Fichiers de ressources

Galerie


Programme de sensibilisation aux espèces envahissantes de l’Ontario de la FCPO/du MRNFO. (2012). Kudzu. Extrait du site : www.invadingspecies.com. Cette fiche d’information peut être reproduite à des fins non commerciales.

Photographie de l’en-tête de Sam Brinker, MRNF