Renseignements généraux

L’impatiente glanduleuse est une plante herbacée annuelle originaire de l’ouest de l’Himalaya. Au début des années 1800, elle a été introduite dans de nombreuses parties de l’Europe, de la Nouvelle-Zélande et de l’Amérique du Nord comme plante ornementale de jardin. La fleur en forme d’orchidée de l’impatiente glanduleuse ressemble au casque d’un policier britannique. On l’appelle également balsamine de l’Himalaya, balsamine glanduleuse ou impatiente de l’Himalaya. L’impatiente glanduleuse peut recouvrir une zone complètement et évincer la végétation indigène. Les capsules séminales matures explosent au toucher et peuvent projeter les graines jusqu’à 5 m de la plante mère, ce qui lui vaut son autre nom commun de plante « Touch-Me-Not » en anglais. On la trouve principalement dans les zones riveraines, en particulier les bords de rivière et les terres humides.

Aire de répartition

Depuis son introduction dans certaines parties de l’Amérique du Nord, de l’Europe et de la Nouvelle-Zélande, l’impatiente glanduleuse a réussi à s’échapper du milieu cultivé et à envahir les zones naturelles. Au Canada, on a signalé sa présence dans huit provinces, à savoir la Colombie-Britannique, le Manitoba, l’Ontario, le Québec, la Nouvelle-Écosse, le Nouveau-Brunswick, l’Île-du-Prince-Édouard et Terre-Neuve-et-Labrador. Elle est également naturalisée aux États-Unis.

Répercussions de l’impatiente glanduleuse

  • Elle crée des peuplements denses qui empêchent les plantes indigènes de s’établir et réduisent la biodiversité et la valeur écologique des terres.
  • Cette plante est un producteur de nectar prolifique qui détourne les pollinisateurs des espèces indigènes environnantes.
  • Elle produit environ 800 graines par plante, qui sont libérées de leurs capsules lorsqu’elles sont dérangées ou complètement sèches.
  • Il s’agit d’une espèce annuelle qui peut remplacer activement les plantes pérennes indigènes le long des berges, provoquant une érosion du sol.

Comment identifier l’impatiente glanduleuse

  • Les tiges sont creuses et lisses, de couleur violette à rougeâtre. La plante peut atteindre 1 à 3 m de hauteur.
  • Les feuilles aux bords fortement dentelés mesurent entre 6 et 15 cm de longueur et sont les plus larges en leur centre.
  • Les fleurs sont formées de 5 pétales roses, blancs ou violets, et chaque tige porte entre 5 et 10 fleurs.
  • Les graines sont produites dans des capsules de 1,5 à 3,5 cm de longueur qui peuvent contenir jusqu’à 16 graines. Les capsules séminales matures explosent au toucher et lancent les graines dans toutes les directions jusqu’à 5 m de distance.
  • La plante ressemble à l’impatiente du Cap indigène de l’Ontario (Impatiens capensis), une espèce apparentée aux fleurs jaune-orange.

Ce que vous pouvez faire

  • Apprenez à identifier correctement l’impatiente glanduleuse et à prévenir la dispersion accidentelle de cette espèce envahissante.
  • Éviter d’utiliser les plantes envahissantes dans les jardins et l’aménagement paysager.
  • Achetez des plantes indigènes ou non envahissantes auprès de jardineries de bonne réputation. Consultez Choisis-moi plutôt : De magnifiques plantes non envahissantes pour votre jardin.
  • Apprenez à gérer l’impatiente glanduleuse avec efficacité sur votre propriété. Ne jetez pas les plantes envahissantes sur le tas de compost; jetez-les aux ordures ménagères.
  • Pendant les randonnées, réduisez la dispersion des plantes envahissantes et de leurs graines en restant sur les sentiers et en gardant les animaux familiers en laisse.
  • Si vous trouvez de l’impatiente glanduleuse ou d’autres espèces envahissantes dans la nature, veuillez appeler la Ligne d’assistance téléphonique sans frais sur les espèces envahissantes au numéro 1-800-563-7711, ou rendez-vous sur EDDMapS Ontario pour signaler une observation.

Fichiers de ressources

Galerie


Programme de sensibilisation aux espèces envahissantes de l’Ontario de la FCPO/du MRNFO. (2012). Impatiente glanduleuse. Extrait du site : www.invadingspecies.com. Cette fiche d’information peut être reproduite à des fins non commerciales.

Photographie de l’en-tête de Jan Samanek, Administration phytosanitaire fédérale de la République tchèque