Renseignements généraux

La crevette rouge sang, également appelée Le mysidacé tacheté, est un crustacé envahissant originaire des eaux douces de la mer Noire, de la mer d’Azov et de la mer Caspienne en Europe orientale et en Asie de l’Ouest. On l’a trouvé dans tous les Grands Lacs, à l’exception du lac Supérieur. La crevette s’est probablement introduite et propagée dans les Grands Lacs par l’intermédiaire de l’eau de ballast des navires océaniques. La crevette rouge sang migre en essaims qui ressemblent à des nuages rouges dans l’eau. La nuit, les crevettes remontent à la surface de l’eau. Le jour, elles sont difficiles à voir, car elles évite la lumière directe du soleil, se rassemblent sur les fonds rocheux des lacs ou près des ouvrages en dur comme les quais, les jetées et les bateaux où elles trouvent refuge. Elles se déplacent rapidement lorsqu’on les pertubent. La crevette rouge sang croît et se multiplie rapidement, et les scientifiques ont observé en certains endroits des essaims denses de plus de 500 crevettes par mètre cube. L’espèce se nourrit de plantes et d’animaux minuscules appelés plancton et de larves d’insectes; elle est aussi cannibale.

Aire de répartition

C’est en 2006 qu’on a observé pour la première fois la crevette rouge sang dans le lac Ontario, près de Pickering. Plus tard dans l’année, on l’a retrouvé, toujours dans le lac Ontario, près d’Oswego, dans l’État de New York, ainsi que dans le lac Michigan près de Muskegon, au Michigan. L’espèce avait probablement été introduite plus tôt dans les Grands Lacs, mais était demeurée invisible, car elle se cache dans des zones refuges et se déplace trop rapidement pour être capturées dans des filets conventionnels. Depuis 2006, on a découvert d’autres essaims de crevette rouge sang dans d’autres parties du lac Ontario, ainsi que dans les lacs Érié, Michigan et Huron. L’espèce s’est aussi établie dans certains plans d’eau intérieurs aux États-Unis, au Royaume-Uni et partout en Europe jusqu’à la mer Baltique. Son aire de répartition naturelle est semblable à celle de la moule zébrée et de plusieurs autres espèces envahissantes qui ont été introduites en Amérique du Nord.

Répercussions du crevette rouge sang

Les scientifiques ne comprennent pas toutes les répercussions du crevette rouge sang sur les Grands Lacs, mais estiment que ses habitudes alimentaires et sa capacité de se multiplier rapidement pourraient menacer certaines espèces indigènes.

  • En consommant de grandes quantités d’animaux minuscules appelés zooplancton, la crevette pourrait réduire la nourriture nécessaire aux petits des poissons indigènes.
  • La diminution de l’approvisionnement en zooplancton pourrait avoir de profondes répercussions sur la chaîne alimentaire normale des espèces indigènes.
  • Des essaims denses de crevette rouge sang pourraient rivaliser avec les poissons indigènes pour la nourriture et les ressources.

Comment identifier la crevette rouge sang

  • La Crevette rouge sang femelle peut mesurer jusqu’à 1,7 cm de longeur, alors que le mâle n’atteint que 1 cm.
  • Son corps est translucide, rouge vif ou orangé, surtout autour de la tête et de la queue. Sa couleur varie selon la lumière et la température.
  • Cette crevette est surtout visible pendant le jour, dans des eaux ombragées, sous forme d’essaims rougeâtres de minuscules animaux.
  • Ses yeux sont proéminents et noirs, et font saillie au bout de courtes tiges.
  • La queue est carrée et son extrémité porte deux épines.

Espèces similaires

La mysis indigène (Mysis diluviana, anciennement M. relicta) est très semblable, mais quand on l’examine à la loupe, sa queue est fourchue, tandis que celle du crevette rouge sang est carré et porte deux épines au bout.

Ce que vous pouvez faire

  • Apprenez à identifier la crevette rouge sang et à prévenir la propagation accidentelle de cette espèce envahissante.
  • Inspectez votre bateau, votre remorque et votre équipement après chaque utilisation. Éliminez toutes les plantes, tous les animaux et toute la boue avant de passer à un autre plan d’eau.
  • Videz l’eau du moteur, du viver, de la cale et des caissons sur la terre ferme.
  • Rincez tout équipement récréatif avec de l’eau chaude (50 oC/122 oF) ou à haute pression (> 250 lb/po²) OU laissez-le sécher au soleil pendant au moins cinq jours.
  • Ne mettez pas de mollusques et crustacés vivants dans les eaux ontariennes.
  • Si vous trouvez une crevette rouge sang ou d’autres espèces envahissantes dans la nature, veuillez appeler la Ligne d’assistance téléphonique sans frais sur les espèces envahissantes au numéro 1-800-563-7711, ou rendez-vous sur EDDMapS Ontario pour signaler une observation.

Galerie


Programme de sensibilisation aux espèces envahissantes de l’Ontario de la FCPO/du MRNFO. (2012). Mysidacé tacheté. Extrait du site : www.invadingspecies.com. Cette fiche d’information peut être reproduite à des fins non commerciales.

Photographie de l’en-tête du Laboratoire de recherche environnementale des Grands Lacs de la NOAA