Renseignements généraux

Le cladocère épineux et la puce d’eau en hameçon sont de petits prédateurs aquatiques originaires d’Eurasie. Le cladocère épineux et la puce d’eau en hameçon ont tous deux été signalés pour la première fois en Amérique du Nord dans le lac Ontario, le premier en 1982 et la deuxième 1998. Les deux espèces ont été introduites dans les Grands Lacs dans l’eau de ballast des navires océaniques. Le cladocère épineux et la puce d’eau en hameçon sont tous deux des espèces de zooplancton, de petits animaux qui utilisent les courants d’eau et le vent pour se déplacer sur de longues distances. Le cladocère épineux et la puce d’eau en hameçon ont une prédilection pour les grands lacs clairs et profonds, mais on les trouve également dans des eaux peu profondes. Le cladocère épineux se dirige vers des eaux plus profondes et plus froides pendant la journée et remonte à la surface de l’eau pendant la nuit pour se nourrir, alors que la puce d’eau en hameçon reste près de la surface. Les deux espèces sont capables de se reproduire par voie asexuée, par clonage, ainsi que par voie sexuée, et peuvent se multiplier très rapidement. Lorsqu’elles se reproduisent par voie sexuée, les œufs peuvent passer l’hiver au fond des lacs et peuvent être transportés sur de longues distances sur les bateaux ou l’équipement s’ils restent humides. Le principal régime alimentaire du cladocère épineux et de la puce d’eau en hameçon consiste en autres espèces de zooplancton.

Aire de répartition

La présence du cladocère épineux a été observée dans tous les Grands Lacs et dans plus de 100 plans d’eau intérieurs en Ontario. On a également signalé l’espèce dans le lac Winnipeg et dans la rivière Winnipeg au Manitoba. On n’en connaît la présence nulle part ailleurs au Canada, mais on l’a découverte dans les plans d’eau intérieurs des États américains limitrophes des Grands Lacs. La puce d’eau en hameçon est établie dans les lacs Ontario, Érié et Michigan, ainsi que dans certains plans d’eau intérieurs dans le nord de l’État de New York.

Répercussions du cladocère épineux et de la puce d’eau en hameçon

Selon les chercheurs, le cladocère épineux représenterait la plus grande menace pour la biodiversité et la structure des communautés de zooplancton indigène du Bouclier canadien depuis les pluies acides.

  • Comme son régime alimentaire principal est composé de zooplancton, il réduit l’approvisionnement en nourriture pour les petits poissons et les petits des poissons de sport, comme l’achigan, le doré jaune et la perchaude.
  • Quelques animaux peuvent se multiplier rapidement pour engendrer une grande population.
  • Cette espèce se propage facilement entre les plans d’eau sur l’équipement de pêche à la ligne et les seaux à appâts et dans les viviers et l’eau de cale.
  • Les introductions de cladocère épineux entraînent un déclin des populations indigènes de zooplancton de 30 % à 40 % en moyenne.
  • Le cladocère épineux et la puce d’eau en hameçon peuvent nuire à la pêche à la ligne récréative et à la pêche commerciale. Leur queue se prend dans le matériel de pêche, ce qui fait qu’il est difficile de ramener la ligne, et ils obturent les filets commerciaux et les palangres.

Comment identifier le cladocère épineux et la puce d’eau en hameçon

Le cladocère épineux et la puce d’eau en hameçon ont tous deux un seul œil foncé, quatre paires de pattes et des antennes ramifiées qu’ils utilisent pour nager. Vous aurez besoin d’un microscope pour identifier les principales caractéristiques de chaque espèce. Consultez le tableau ci-dessous pour savoir si vous voyez un cladocère épineux ou une puce d’eau en hameçon.

ENVAHISSANTES

Illustration du cladocère épineux – FCPO
Cladocère épineux (Bythotrephes longimanus)
Details
  • La longueur totale de cette espèce mesure entre 1 et 1,5 cm, et l’épine de la queue représente environ 60 % de la longueur du corps.
  • La queue est droite ou forme un léger angle, porte 1 à 3 barbes et une extrémité pointue.
  • Elle peut être orange, bleue ou verte. Des rayures rouges courent le long de la moitié de la queue.
  • La poche à œufs ressemble à un ballon.

ENVAHISSANTES

Illustration de la puce d’eau en hameçon – FCPO
Puce d’eau en hameçon (Cercopagis pengoi)
Details
  • La longueur totale de cette espèce mesure 1 cm, et l’épine de la queue représente environ 80 % de la longueur du corps.
  • La queue forme un important, porte 1 à 3 barbes très espacées et une boucle ou un crochet à l’extrémité.
  • Le corps est transparent.
  • La poche à œufs est pointue et allongée.

Ce que vous pouvez faire

  • Apprenez à identifier le cladocère épineux et la puce d’eau en hameçon et à prévenir la propagation accidentelle de ces espèces envahissantes.
  • Inspectez votre bateau, votre remorque et votre équipement après chaque utilisation. Éliminez toutes les plantes, tous les animaux et toute la boue avant de passer à un autre plan d’eau.
  • Videz l’eau du moteur, du vivier, de la cale et des caissons sur la terre ferme.
  • Rincez tout équipement récréatif avec de l’eau chaude (50 oC/122 oF) ou à haute pression (> 250 lb/po²) OU laissez-le sécher au soleil pendant au moins cinq jours.
  • Si vous trouvez un cladocère épineux ou une puce d’eau en hameçon ou d’autres espèces envahissantes dans la nature, veuillez appeler la Ligne d’assistance téléphonique sans frais sur les espèces envahissantes au numéro 1-800-563-7711, ou rendez-vous sur EDDMapS Ontario pour signaler une observation.

Galerie


Programme de sensibilisation aux espèces envahissantes de l’Ontario de la FCPO/du MRNFO. (2012). Cladocère épineux et puce d’eau en hameçon. Extrait du site : www.invadingspecies.com. Cette fiche d’information peut être reproduite à des fins non commerciales.

Photographie de l’en-tête d’Andrea L. Jaeger Miehls, Université d’État du Michigan, bugwood.org