Ce que fait l’Ontario

Pour prévenir la poursuite de la dispersion et de l’introduction de cette espèce envahissante non recherchée dans la province, l’Ontario a réglementé la châtaigne d’eau comme espèce interdite en vertu de la Loi sur les espèces envahissantes. Pour obtenir de plus amples renseignements sur la Loi sur les espèces envahissantes et ses règlements, veuillez consulter le site https://www.ontario.ca/fr/page/les-especes-envahissantes-en-ontario.

Renseignements généraux

La châtaigne d’eau est une plante aquatique envahissante qui a été introduite dans la rivière des Outaouais, dans l’est de l’Ontario, à l’intérieur du parc provincial Voyageur.  On a également relevé sa présence à l’île Wolfe dans le lac Ontario, dans la rivière Rideau à Ottawa, ainsi que dans le fleuve Saint-Laurent à Kingston.  La plante est originaire d’Europe, d’Asie et d’Afrique, et on l’utilise en Amérique du Nord comme plante ornementale de jardin d’eau.  Même si l’on ne sait pas exactement comment les plantes sont arrivées en Ontario, il se peut que leur introduction soit le fait du rejet incorrect d’une ou de plusieurs plantes de jardin d’eau ou de la mise à l’eau d’un ou de plusieurs bateaux contaminés par la châtaigne d’eau dans ces régions.

Aire de répartition

La châtaigne d’eau a été introduite en Amérique du Nord quelque temps avant 1879 par un jardinier Cambridge Botanical Garden au Massachusetts. Depuis lors, la châtaigne d’eau s’est propagée à d’autres États du nord-est. On a également observé sa présence au Québec, ainsi que dans les affluents de la rivière Niagara et du lac Ontario dans l’État de New York. Les populations localisées de la rivière des Outaouais et de l’est de l’Ontario sont les seules populations connues en Ontario.

Répercussions de la châtaigne d’eau

Les populations de châtaigne d’eau présentes dans la rivière des Outaouais ainsi que dans les provinces et les États avoisinants sont devenues un désagrément majeur associé à de nombreuses répercussions :

  • Cette plante forme des tapis de végétation flottants extrêmement denses qui font de l’ombre à la végétation indigène, réduisent la biodiversité végétale et rendent les activités récréatives comme la natation, la pêche à la ligne et la navigation de plaisance presque impossibles dans les zones infestées.
  • Les amandes dures hérissées d’épines acérées peuvent s’accumuler sur le rivage et provoquer des blessures lorsqu’on marche dessus.
  • La réduction de la pénétration de la lumière et de la croissance des plantes sous le couvert de la châtaigne d’eau, combinée à une quantité importante de végétation en décomposition en profondeur, peut faire baisser la teneur en oxygène dissous, ce qui peut nuire aux espèces indigènes et occasionner une mortalité massive.

Puisque les populations de châtaigne d’eau ne se trouvent qu’à quelques endroits en Ontario, il est très important que nous faisions tous les efforts possible pour supprimer cette plante avant qu’elle ne se propage à d’autres endroits. Le ministère des Richesses naturelles et des Forêts, avec le soutien des organismes partenaires, s’efforce d’éradiquer la châtaigne d’eau de la rivière des Outaouais en arrachant la plante à la main, avec des râteaux et par récolteuse mécanique. Les efforts de suppression de cette nouvelle espèce envahissante sont toujours en cours.

Comment identifier la châtaigne d’eau

La châtaigne d’eau ne ressemble à aucune autre espèce végétale en Ontario. Voici les caractéristiques qui peuvent servir à identifier la châtaigne d’eau :

  • Ses feuilles flottent.
  • Les feuilles à bords fortement dentelés sont coriaces, vert vif, atteignent jusqu’à 5 cm de largeur et prennent la forme d’un diamant ou d’un éventail.
  • Les feuilles forment une rosette très dense qui peut atteindre 30 cm de diamètre.
  • Les tiges des feuilles peuvent atteindre 15 cm de longueur et comportent une section gonflée spongieuse qui aide la plante à flotter.
  • Les feuilles submergées en forme de plume sont formées de segments finement découpés.
  • Les fleurs sont très petites (8 mm de longueur), blanches et formées de 4 pétales.
  • La plante produit une amande dure « ligneuse » (fruit), de 3 à 4 cm de largeur, hérissée d’épines acérées. Les graines viables ont une couche extérieure charnue verte et tombent au fond de l’eau. Les vieilles graines sont noires, flottent, présentent quatre épines acérées et ne sont pas viables.
  • Les amandes n’ont aucune ressemblance avec la « châtaigne d’eau » utilisée dans la cuisine asiatique.

Ce que vous pouvez faire

  • Apprenez à identifier la châtaigne d’eau et à prévenir la propagation accidentelle de cette plante par l’intermédiaire de votre embarcation ou de votre matériel de pêche. C’est particulièrement important si vous prévoyez des travaux ou des activités récréatives dans les zones infestées de la rivière des Outaouais ou dans d’autres zones où la châtaigne d’eau est présente.
  • Ne conservez jamais de châtaigne d’eau dans votre jardin d’eau ou votre aquarium, et n’en achetez jamais. Il est illégal d’acheter, de vendre, de posséder ou de transporter la châtaigne d’eau, ou d’en faire le commerce.
  • Évitez les zones infestées et ralentissez si vous vous déplacez à proximité d’infestations de châtaigne d’eau. Vous devez prendre toutes les précautions raisonnables pour éviter de propager la châtaigne d’eau dans de nouveaux milieux d’un plan d’eau.
  • Inspectez votre bateau, votre remorque et votre équipement après chaque utilisation. Vous devez éliminer l’intégralité de la châtaigne d’eau et de ses parties et les jeter à la poubelle ou à bonne distance de tout plan d’eau avant de transporter votre bateau sur la terre ferme.
  • Ne déposez jamais les plantes d’aquarium ou de jardin d’eau dont vous ne voulez plus dans les lacs ou les rivières de l’Ontario. Jetez-les à la poubelle ou à bonne distance des plans d’eau.
  • Si vous avez des informations au sujet de l’importation, de la distribution ou de la vente illégales de la châtaigne d’eau, signalez-les immédiatement en appelant la ligne de signalement du MRNF au numéro sans frais 1-877-847-7667. Vous pouvez également appeler Échec au crime sous le couvert de l’anonymat en composant le numéro 1-800-222-8477.
  • Si vous trouvez une châtaigne d’eau ou d’autres espèces envahissantes dans la nature, veuillez appeler la Ligne d’assistance téléphonique sans frais sur les espèces envahissantes au numéro 1-800-563-7711, ou rendez-vous sur EDDMapS Ontario pour signaler une observation.

Galerie


Programme de sensibilisation aux espèces envahissantes de l’Ontario de la FCPO/du MRNFO. (2012). Châtaigne d’eau. Extrait du site : www.invadingspecies.com. Cette fiche d’information peut être reproduite à des fins non commerciales.

Photographie de l’en-tête de la Fédération des chasseurs et pêcheurs de l’Ontario