Ce que fait l’Ontario

Pour empêcher ces espèces envahissantes non recherchées d’arriver dans la province, l’Ontario a réglementé quatre espèces de carpes asiatiques (la carpe argentée, la carpe à grosse tête, la carpe de roseau et la carpe noire) en les désignant comme espèces interdites en vertu de la Loi sur les espèces envahissantes. Pour obtenir de plus amples renseignements sur la Loi sur les espèces envahissantes et ses règlements, veuillez consulter le site https://www.ontario.ca/fr/page/les-especes-envahissantes-en-ontario.

Renseignements généraux

Les carpes asiatiques ont été amenées d’Asie en Amérique du Nord dans les années 1960 et 1970. Depuis lors, elles ont migré vers le nord par les voies navigables américaines en direction des Grands Lacs. La prévention de la propagation des carpes asiatiques dans les Grands Lacs est la meilleure manière d’éviter qu’elles nuisent aux espèces de poisson indigènes de l’Ontario.

Carpes asiatiques (carpe argentée, carpe à grosse tête, carpe de roseau et carpe noire) :

  • Ce sont des espèces envahissantes efficaces qui ont remplacé les espèces indigènes dans certaines parties du fleuve Mississippi et de ses affluents.
  • Elles représentent plus de 50 % en poids du poisson dans certaines parties de la rivière Illinois.
  • Elles consomment jusqu’à 40 % de leur poids chaque jour, ce qui laisse peu de nourriture à consommer pour les poissons indigènes.
  • Elles peuvent grandir de plus de 25 cm au cours de la première année.
  • Elles pèsent généralement entre 2 à 4 kg, mais peuvent atteindre 40 kg et plus de 1 m de longueur.
  • Elles se reproduisent rapidement.

Répercussions des carpes asiatiques

Les carpes asiatiques préfèrent les températures de l’eau fraîches à modérées, comme celles que l’on trouve près des rivages des Grands Lacs. Si les carpes asiatiques s’établissent dans les eaux de l’Ontario, elles pourraient consommer les réserves de nourriture dont nos poissons indigènes dépendent et les évincer de leur habitat. Le déclin des espèces de poisson indigènes pourrait nuire à la pêche sportive et récréative en Ontario, qui injecte des millions de dollars par année dans l’économie de la province. Le terme « carpes asiatiques » englobe quatre espèces : la carpe à grosse tête, la carpe argentée, la carpe de roseau et la carpe noire. La carpe à grosse tête et la carpe argentée sont les espèces qui se sont propagées le plus vigoureusement; on peut les considérer comme l’une des plus grandes menaces pour les Grands Lacs. La carpe argentée représente un danger pour les canotiers. La vibration des hélices de bateau peut faire sauter la carpe argentée jusqu’à 3 m au-dessus de la surface de l’eau. Les canotiers et les adeptes du ski nautique dans certaines parties du fleuve Mississippi et de la rivière Illinois ont été gravement blessés par des poissons qui avaient sauté hors de l’eau.

Comment identifier les carpes asiatiques

La carpe à grosse tête et la carpe argentée représentent la menace la plus sérieuse pour les eaux de l’Ontario.

Carpe à grosse tête

  • Cette espèce pèse généralement entre 2 à 4 kg, mais peut atteindre 40 kg et plus de 1 m de longueur.
  • Elle a une très grosse tête et une bouche édentée.
  • Les poissons adultes sont gris foncé et présentent une panachure sombre.
  • Les yeux se trouvent au-dessous de la bouche.
Carpe argentée

  • Cette espèce est plus petite que la carpe à grosse tête.
  • Elle est de couleur argent clair et son ventre est blanc.
  • Les yeux se trouvent au-dessous de la bouche.
Carpe de roseau

  • Cette espèce présente de grandes écailles qui semblent quadrillées.
  • Les yeux se trouvent à hauteur de la bouche.
Carpe noire

  • Cette espèce ressemble fortement à la carpe de roseau.
  • Elle pèse jusqu’à 36 kg (80 lb) et mesure plus de 1,5 m (5 pi) de longueur.
  • Elle présente de grandes écailles bordées de noir qui semblent quadrillées.
  • Les yeux se trouvent à hauteur de la bouche.
Carpe commune Faites attention de ne pas confondre les carpes asiatiques avec la carpe commune. La carpe commune est originaire d’Asie, mais a été introduite dans les eaux canadiennes il y a plus de cent ans; on la confond fréquemment avec les carpes asiatiques. Ce diagramme montre les principales caractéristiques d’identification à examiner.

Ce que vous pouvez faire

  • Apprenez à identifier les carpes asiatiques et à prévenir l’introduction ou la propagation de ces espèces non recherchées.
  • Ne conservez jamais de carpes asiatiques vivantes et n’en achetez jamais. Il est illégal d’avoir une carpe asiatique comme animal familier, de l’utiliser comme appât ou d’avoir une carpe asiatique vivante en votre possession.
  • Ne lâchez pas de poissons vivants dans les lacs ou les rivières de l’Ontario. Si vous attrapez accidentellement une carpe asiatique pendant que vous pêchez, vous devez la détruire. Ne la remettez pas à l’eau.
  • Si vous avez des informations au sujet de l’importation, de la distribution ou de la vente illégales de carpes asiatiques vivantes, signalez-les immédiatement en appelant la ligne de signalement du MRNF au numéro sans frais 1-877-847-7667. Vous pouvez également appeler Échec au crime sous le couvert de l’anonymat en composant le numéro 1-800-222-8477.
  • Si vous trouvez une carpe asiatique ou d’autres espèces envahissantes dans la nature, veuillez appeler la Ligne d’assistance téléphonique sans frais sur les espèces envahissantes au numéro 1-800-563-7711, ou rendez-vous sur EDDMapS Ontario pour signaler une observation.

Galerie


Programme de sensibilisation aux espèces envahissantes de l’Ontario de la FCPO/du MRNFO. (2012). Carpes asiatiques. Extrait du site : www.invadingspecies.com. Cette fiche d’information peut être reproduite à des fins non commerciales.

Photographie de l’en-tête de Kate Gardiner | Illustrations des poissons © Joe Tomelleri