Renseignements généraux

L’iris des marais, ou iris jaune, est une plante aquatique vivace originaire d’Europe, d’Asie de l’Ouest et d’Afrique du Nord. Il a été introduit en Amérique du Nord dans les années 1800 comme plante ornementale pour les étangs et les jardins d’eau. Depuis, la plante s’est propagée dans de nombreuses voies navigables, y compris celles qui courent dans certaines parties du sud de l’Ontario. Outre son utilisation dans les jardins, on l’a planté dans les étangs d’eaux usées, car on sait qu’il absorbe les métaux lourds. L’iris des marais peut pousser dans les terres humides arborées et ouvertes, le long des rivières et des bords de lac, ainsi que dans les plaintes inondables. La plante se propage par ses graines et par des tiges souterraines appelées rhizomes, qui font de nouvelles pousses au-dessus du sol et des racines au-dessous. Les peuplements d’iris des marais forment d’épais tapis de rhizomes qui peuvent relier plusieurs centaines de plantes. Les fragments de rhizomes qui se détachent peuvent également former de nouvelles plantes.

Aire de répartition

La première observation de l’iris des marais consignée au Canada était à Terre-Neuve-et-Labrador en 1911. La plante a été découverte en Ontario en 1940. À l’heure actuelle, l’iris des marais pousse dans la plupart des provinces canadiennes, notamment dans certaines parties du sud de l’Ontario, au Québec, en Nouvelle-Écosse, à Terre-Neuve-et-Labrador, au Nouveau-Brunswick, sur la côte est de l’Île-du-Prince-Édouard et sur la côte ouest de la Colombie-Britannique. On le trouve également dans de nombreux États américains et dans les régions tempérées du monde entier. Plusieurs États américains l’ont interdit ou l’ont inscrit à titre de mauvaise herbe nuisible.

Répercussions de l’iris des marais

  • L’iris des marais peut former des peuplements denses caractérisés par des tapis de rhizomes et de feuilles mortes très épais qui peuvent supplanter les plantes indigènes et faire passer les terres humides d’un milieu humide à un milieu plus sec.
  • La plante réduit l’habitat à la disposition de la faune, y compris l’habitat des poissons indigènes, les sites de nidification des oiseaux et les sites d’élevage.
  • Les tapis denses peuvent obstruer le débit d’eau dans les fossés d’irrigation et de lutte contre les inondations.
  • L’iris des marais est vénéneux pour l’être humain et les animaux s’il est ingéré, et sa sève peut provoquer une dermatite.

Comment identifier l’iris des marais

  • Les fleurs sont formées de 3 sépales tombants jaune foncé qui portent des marques violet-brun et ressemblent à de grans pétales, qui entourent 3 pétales verticaux plus petits.
  • L’iris des marais est le seul iris de l’Amérique du Nord à avoir des fleurs entièrement jaunes.
  • Les fleurs s’épanouissent entre avil et juillet au sommet de tiges qui mesurent entre 30 cm et 1 m de hauteur et poussent en groupes de 2 à 10.
  • Les feuilles sont aplaties, mesurent entre 2 et 3 cm de largeur et peuvent atteindre 1 m de longueur, et se déploient en éventail à partir de la base.
  • Les graines sont étroitement serrées en rangées à l’intérieur de capsules de 4 à 8 cm de longueur.

Lorsqu’il n’est pas en fleur, l’iris des marais ressemble à l’iris versicolore indigène (Iris versicolor). L’iris versicolore est généralement plus petit, ses feuilles mesurent entre 10 et 80 cm de longueur et ses tiges entre 20 et 60 cm de longueur, et ses fleurs sont violet-bleu. On peut aussi confondre les feuilles de l’iris des marais avec d’autres plantes des terres humides, comme les quenouilles (Typha spp.) et les acores roseaux (Acoraceae spp.).

Ce que vous pouvez faire

  • Apprenez à identifier l’iris des marais et d’autres plantes envahissantes, et évitez de planter des plantes envahissantes dans votre jardin.
  • Achetez des plantes indigènes ou non envahissantes auprès de jardineries de bonne réputation. Consultez Choisis-moi plutôt : De magnifiques plantes non envahissantes pour votre jardin.
  • Jetez les plantes envahissantes à la poubelle. Ne les mettez pas au compost et ne vous en débarrassez pas dans les zones naturelles. Les fleurs jetées peuvent produire des graines, qui peuvent germer.
  • Si vous trouvez un iris des marais ou d’autres espèces envahissantes dans la nature, veuillez appeler la Ligne d’assistance téléphonique sans frais sur les espèces envahissantes au numéro 1-800-563-7711, ou rendez-vous sur EDDMapS Ontario pour signaler une observation.

Galerie


Progra
mme de sensibilisation aux espèces envahissantes de l’Ontario de la FCPO/du MRNFO. (2012). Iris des marais. Extrait du site : www.invadingspecies.com. Cette fiche d’information peut être reproduite à des fins non commerciales.

Photographie de l’en-tête de Dawn Sucee, Fédération des chasseurs et pêcheurs de l’Ontario