Renseignements généraux

Le gobie de la mer Noire est un petit poisson des grandes profondeurs envahissant. Originaire des rivières et des estuaires des bassins hydrographiques de la mer Noir et de la mer Caspienne, on l’a découvert pour la première fois en Amérique du Nord à la fin des années 1980 dans la rivière Sainte-Claire, au nord de Windsor, en Ontario. Depuis lors, on a découvert la présence du poisson à quelques endroits dans les Grands Lacs. Les chercheurs estiment que le gobie de la mer Noire a été amené en Amérique du Nord dans l’eau de ballast des navires océaniques. Le gobie de la mer Noire préfère les eaux près des côtes des lacs et des rivières, où il peut se cacher parmi les plantes aquatiques. Il se nourrit des petits des poissons des grandes profondeurs comme le dard arc-en-ciel (Etheostoma caeruleum) et le chat-fou du nord (Noturus stigmosus), et rivalise avec eux pour la nourriture, comme les insectes, les mollusques et crustacés et les vers. Un autre poisson envahissant, le gobie à taches noires (Neogobius melanostomus), a été introduit en Ontario. Contrairement au gobie de la mer Noire, le gobie à taches noires s’est propagé dans l’ensemble des Grands Lacs et menace désormais les populations de poissons indigènes.

Aire de répartition

À l’extérieur de son aire de répartition naturelle, le gobie de la mer Noire est le plus abondant dans la rivière Sainte-Claire et le lac Sainte-Claire. On le trouve également dans le lac Érié, le lac Supérieur à Thunder Bay, en Ontario, et dans le port de Duluth, au Minnesota. On a occasionnellement observé le poisson dans le fleuve Saint-Laurent près de Kingston et dans le lac Huron.

Répercussions du gobie de la mer Noire

On ne connaît pas encore les effets que le gobie de la mer Noire pourrait avoir sur les espèces indigènes, mais les scientifiques s’inquiètent des effets potentiels à long terme du choix de l’habitat et du régime alimentaire du poisson.

  • Le gobie de la mer Noire se nourrit de poissons des grandes profondeurs et rivalise avec eux pour la nourriture.
  • Le poisson pourrait également se nourrir d’autres espèces de poisson qui fraient près des rivages des lacs et des rivières, et rivaliser avec eux pour la nourriture.
  • Le gobie à taches noires se nourrit de moules zébrées et de moules quagga envahissantes, ce qui n’est pas le cas du gobie de la mer Noire.

Pour prévenir la propagation de cette espèce envahissante, le gouvernement de l’Ontario a interdit la possession de gobie de la mer Noire vivant et l’utilisation de cette espèce comme poisson-appât.

Comment identifier le gobie de la mer Noire

INVASIVE

Illustration de gobie de la mer Noire de Joe Tomelleri
Gobie de la mer Noire (Proterorhinus semilunaris)
Details
  • Cette espèce ne présente pas de tache noire.
  • Sa nageoire festonnée est fusionnée.
  • Son corps est gris, brun clair, olive ou brun roux, et son dos présente des marbrures noires ou rouge-brun.
  • De petits tubes de narine dépassent la lèvre supérieure.
  • Le corps entier est recouvert d’écailles.

INVASIVE

Illustration de gobie à taches noires de Joe Tomelleri
Gobie à taches noires (Neogobius melanostomus)
Details
  • Cette espèce présente une tache noire bien visible sur sa première nageoire dorsale.
  • Sa nageoire pelvienne festonnée est fusionnée.
  • Son corps est de couleur brune ou olive et présente des taches brun foncé. Sauf chez les mâles qui se reproduisent, le corps et les nageoires sont presque complètement noirs.
  • Les tubes des narines n’atteignent pas la lèvre supérieure.
  • Le corps entier est recouvert d’écailles.

NATIVE

Illustration de chabot de Joe Tomelleri
Chabot (Myoxocephalus thompsoni et Cottus sp.)
Details
  • Cette espèce n’a pas de tache noire sur sa nageoire dorsale.
  • Elle possède deux nageoires pelviennes distinctes.
  • Le corps présente un motif de couleur tacheté et un ventre crémeux.
  • Les tubes des narines n’atteignent pas la lèvre supérieure.
  • Les chabots n’ont pas d’écailles.

Ce que vous pouvez faire

  • Apprenez à identifier le gobie de la mer Noire et à prévenir la propagation de cette espèce non recherchée.
  • N’achetez jamais de gobie de la mer Noire et ne l’utilisez pas comme appât. Il est illégal d’utiliser le gobie de la mer Noire comme appât ou d’avoir un gobie de la mer Noire vivant en votre possession.
  • Ne mettez pas de poissons vivants dans les lacs, les rivières ou les cours d’eau de l’Ontario.
  • Si vous avez des informations au sujet de l’importation, de la distribution ou de la vente illégales de gobie de la mer Noire, signalez-les immédiatement en appelant la ligne de signalement du MRNF au numéro sans frais 1-877-847-7667 à n’importe quel moment, ou prenez contact avec le bureau régional du ministère des Richesses naturelles et des Forêts pendant les heures normales d’ouverture. Vous pouvez également appeler Échec au crime sous le couvert de l’anonymat en composant le numéro 1-800-222-8477.
  • Si vous trouvez un gobie de la mer Noire ou d’autres espèces envahissantes dans la nature, veuillez appeler la Ligne d’assistance téléphonique sans frais sur les espèces envahissantes au numéro 1-800-563-7711, ou rendez-vous sur EDDMapS Ontario pour signaler une observation.

Galerie


Programme de sensibilisation aux espèces envahissantes de l’Ontario de la FCPO/du MRNFO. (2012). Gobie de la mer Noire. Extrait du site : www.invadingspecies.com. Cette fiche d’information peut être reproduite à des fins non commerciales.

Photographie de l’en-tête et illustrations des poissons © Joe Tomelleri